Le parfum

DSC_0133

Bienvenue dans « le royaume évanescent des odeurs ». (P.Süskind)

Ce titre vous évoque sûrement une célèbre oeuvre germanique dans laquelle un « nez » prodige ne vivant qu’à travers la quête du parfum absolu, finit par tuer 24 jeunes filles (vierges) pour y arriver… mouais, pas trés glam’. Non, je n’ai pas pour ambition de vous parler de Patrick Süskind et des méthodes plus que douteuses de Grenouille pour obtenir le plus pur des nectars mais bel et bien, et tout simplement, de mon parfum préféré.

D’ailleurs, il est vrai qu’il n’est pas toujours simple de trouver un parfum. Effectivement, les belles campagnes publicitaires vantant les mérites des nouvelles fragrances allèchent souvent notre curiosité et nous donnent envie de le porter! On ne compte plus, parmi les nombreux supports publicitaires, ceux où l’on voit courir de véritables nymphes ou autres princesses de contes, vêtues de vertigineux drapés de soie… cascade de cheveux au vent, évidemment. La mannequin est un ange de beauté, l’environnement dans lequel elle se trouve est idyllique, les vêtements qu’elle porte ne se retrouveront jamais dans notre dressing, les couleurs sont chatoyantes et on a tellement l’impression qu’elle est épanouie qu’on aurait presque envie d’être comme elle! Finalement on le peut sous un certain aspect… son parfum. C’est le seul truc qui nous rapproche vraiment d’elle et que nous pouvons nous permettre!

Cependant on se lasse vite de sentir notre odeur sur pléthore d’autres. Et oui, paradoxalement, ce que l’on demande aussi à un parfum après son odeur, c’est qu’il nous caractérise, qu’il nous représente et que les personnes qui nous connaissent nous associent instantanément à lui! Et c’est là que se pose un problème : lequel choisir?

En ce qui me concerne, après avoir porté un certain temps Woman de Dolce & Gabbana, je suis passée à Chloé qui, à ce moment là, n’avait pas encore la cote qu’on lui connaît aujourd’hui… Puis, l’ayant senti sur trop d’autres filles à mon goût, je me suis mise en quête d’en trouver un que peu connaissent. Après quelques recherches j’ai fini par tomber sur une note gourmande, comme son nom l’indique. On dirait un bonbon, une barbe à papa, une dragée un jour de baptême… normal, puisqu’il est réalisé… à base de dragées!…  Sucre, fleurs d’amandier et d’oranger…un parfum fait pour une babydoll comme moi.

Les Notes Gourmandes de Réminiscence :

« Je ne savais pas si je respirais de la musique ou si j’entendais des parfums » Guy de Maupassant.

Voilà l’adage par lequel Réminiscence nous fait pénétrer dans l’univers de ses Notes Gourmandes; on projette immédiatement dans notre esprit un petit monde poudré, pastel, chic et poétique. Oui poétique car on ne s’appelle pas Réminiscence si, tel Proust et sa madeleine, on n’a pas pour ambition de nous remémorer des moments de notre enfance, le plus souvent chaleureux et liés à des saveurs et des odeurs particulières.

En fait c’est un monde synesthésique qui s’offre à nous, un monde ou goûts et odeurs s’entremêlent; un monde ou senteurs et saveurs ne font qu’un. Mais il n’y a pas que l’odeur qui nous ramène à l’époque où nous étions petites filles. Le flacon est pareil à un travail d’orfèvre. Toujours orné d’un petit nœud blanc, encapuchonné d’un bijoux en son sommet et parsemé de dorures dans un style baroque… tout est pensé pour que le produit final soit la parfaite fragrance pour petite princesse.

Si la dragée n’est pas ce que vous préférez, sachez qu’il existe 2 autres notes gourmandes. Tout d’abord, une note florale nommée Héliotrope, petite fleur au parfum subtile qui se tourne vers le soleil, dégageant un parfum rond et doux. Le nectar préparé par les soins de Réminiscence est ensuite enveloppé dans un flacon vert rappelant la couleur de la feuille de figuier. Les notes olfactives principales de ce parfum sont l’héliotrope, la figue et la vanille.

Il ne reste que Guimauve dont je n’ai pas encore parlé; celui-là il est pour les gourmandes! Dans un flacon rose cette fois, vous vous délecterez de fève tonka, de fleur d’oranger et de guimauve bien sûr!! Toutes les Notes Gourmandes Réminiscence appartiennent à la famille olfactive des « Gourmand Floral »… on s’en serait douté!

Par contre, il est assez difficile de les trouver en parfumerie, personnellement je trouve le mien chez Carrel, une bijouterie fantaisie chic située à Sète (si vous n’êtes pas trop loin je vous recommande leurs sélections de bijoux, sacs, foulards, parfums signés Gas, JP Gaultier, Sequoia, Clio blue, Poggi et Réminiscence bien sûr!). Sinon vous pouvez vous rendre directement sur le site que je vous ai mis en lien juste en dessous!

Les Notes Gourmandes Réminiscence (Héliotrope, Guimauve, Dragée)

Carnet Réminiscence

Fleur blanche IKEA (SMYCKA)

Collier Promod

Pot Baobab jardinerie créative

DSC_0155

DSC_0152

DSC_0137

DSC_0153

DSC_0146

 

Laisser un commentaire