Le non-touring

DSC_2109 BIS

Le non-touring : la technique makeup facile et rapide!

Après avoir défrayé la chronique makeup pendant plusieurs saisons, après avoir été usitées par les  fashionistas, autres mannequins ou femmes de la famille Kardashian, les grandes techniques du contourning ou du strobing se sont progressivement essoufflées et on commence à s’en lasser. Tout d’abord parce qu’on en a beaucoup entendu parler, et les tendances qu’elles soient mode ou makeup disparaissent assez vite pour laisser éclore des nouveautés et pour mieux revenir en force quelques années plus tard. C’est la fameuse maxime de l’éternel retour. Pour preuve, le contourning n’est pas une invention du XXIème siècle, non non pas du tout! À l’origine, ce sont les maquilleurs du cinéma américain des années 20 à 50 qui ont élaboré ce genre de maquillage pour sublimer les actrices alors filmées en noir et blanc. Ensuite, il faut aussi mentionner le fait que nous ne sommes pas toutes des pros du maquillage (comme moi!) et que l’on a parfois peur de faire plus déguisées que savamment maquillées. Si les couleurs foncées d’un contourning sont mal fondues, on risque plus de se rapprocher de la femme à barbe que d’Audrey Hepburn!

D’autres raisons expliquent aussi cette lassitude : au quotidien, nous privilégions souvent une allure naturelle (même s’il y a beaucoup d’efforts!) à une allure superficielle car nous n’avons pas tous les jours une heure à accorder à la phase makeup. Il faut dire aussi que le changement de saison donne envie de plus de fraîcheur, et qu’un maquillage trop forcé tel un contourning pèse sur la peau. De surcroît, plus il fait chaud, plus la peau est couverte, et plus elle sera sujette à graisser car elle cherche à respirer.

Alors aujourd’hui je vous propose une technique plutôt simple à réaliser (J’y arrive! Ça devrait donc aller!) et que beaucoup d’entre nous utilisent sans même en avoir pris conscience = le non-touring. En somme, il s’agit d’un maquillage léger, naturel, favorisant les tons nude, cachant les imperfections (il y a des efforts mais rien n’y paraît!) pour un fini naturel, glowy c’est-à-dire un tient lumineux comme s’il renvoyait la luminosité, l’éclat et la brillance du soleil.

Étape 1

Préparez votre peau en l’hydratant correctement (voir l’article « Le match Avène/A-DERMA ») puis appliquez un primer, à savoir une base lissante perfectrice qui favorisera également le tenue du maquillage. Personnellement je n’ai pas encore investi dans ce genre « d’outil » mais ça ne saurait tarder et mes regards se sont penchés vers : La base lissante teint frais Mister Radiant Primer de Givenchy , sa texture gel et microbilles à l’air super agréable! (chez Nocibé ici) ; la base de maquillage Hangover Primer de Too faced (chez Sephora ici) ; la Base Préparatrice Yves Rocher (ici).

Étape 2

À l’aide d’un concealer, c’est-à-dire un correcteur fluide cachez toutes les petites imperfections qui vous embêtent la vie telles que les petites taches, les petits boutons, les cernes… puis maquillez au pinceau plat votre teint à l’aide d’une BB crème. Vous pouvez aussi choisir un fond de teint mais ce dernier devra être trèèès léger. Je vous recommande plus que vivement d’appliquer le correcteur Double Wear Estée Lauder (le meilleur du marché selon moi) et de changer de teinte au rythme des saisons (en gros en avoir un plus foncé quand on est bronzée! J’utilise le 1 l’hiver et le 2 l’été). Je vous avoue aussi franchement que la BB crème Garnier est d’excellente qualité mais que la plus clair est encore trop foncée pour mon teint diaphane! Alors je ne mets que mon fond de teint Guerlain (une véritable seconde peau) et attends patiemment d’être plus hâlée pour passer à la BB.

Double Wear Estée Lauder (teintes 1 et 2) ici

Fond de teint Lingerie de Peau Guerlain (teinte 12) ici

BB crème Garnier original/classic (claire) ici

Pinceau fond de teint Body Shop ici

DSC_2120 BISDSC_2128 BIS

Étape 3

Appliquez une poudre légère en utilisant un gros pinceau rond et/ou un illuminateur de teint (ou enlumineur) que vous viendrez déposer sur les zones reflétant la lumière : front, ligne du nez, arc de cupidon, menton ainsi que le haut des pommettes (NB : j’éclaircie déjà ces zones à l’exception du haut des pommettes avec le Double Wear Estée Lauder). En fonction de votre carnation, préférez un illuminateur rosé si vous avez le teint clair et bronze-doré si vous avez plutôt le teint hâlé. Comme j’adore ma poudre Guerlain je ne lui ai pas fait d’infidélité avec un illuminateur mais j’ai déjà lorgné sur : Le Candlelight Too Faced (chez Sephora ici)

Je suis une fan inconditionnelle de la gamme de poudre Les Voilettes de Guerlain et j’adore la texture et l’odeur de cette poudre libre (existe aussi en compacte), c’est pour cela que je n’ai pas encore cédé à l’enlumineur!

Poudre libre Les Voilettes de Guerlain (teinte 3) ici

Pinceau poudre Nocibé ici

DSC_2133 BIS

Étape 4

Si vous n’avez pas d’enlumineur un soupçon de blush suffira! Vous pouvez mettre les deux, c’est permis!

Blush Yves Rocher (au fond le mat rosé n°30, à appliquer seulement sur le bombé des joues par petites touches et au milieu le médium rosé n°20 à appliquer sur l’os dessinant la joue, en arc-de-cercle donc. Pensez aussi à en mettre un peu sur le haut du front et sur le pourtour des mâchoirs inférieures.) ici

Poudre bronzante Honey Bronze Body Shop n°5 ici

DSC_2142 BIS

Étape 5 

Votre maquillage est presque prêt! Il ne vous reste plus qu’à mettre un tout petit peu de couleurs sur vos paupières (rosées ou dorées), noircir vos cils à fond et mettre un rouge à lèvre rosé, beige, nude, toujours en fonction de votre carnation.

Fards à paupières duo Yves Rocher ici

DSC_2150 BIS

Voilà c’est fini!!

Voici une preuve du résultat dans les tons rosés!

SB0A3774DSC_2113 BIS

3 thoughts on “Le non-touring

  1. Canon ce maquillage j’adore!
    Je porte aussi ce genre de makeup naturel au quotidien, et puis quand on voit jusqu’où va le contouring aujourd’hui, je trouve qu’à la fin il y a mensonge sur la marchandise ahaha!

Laisser un commentaire